top of page

Journée mondiale de prière pour les vocations - Edito de Mgr Le stang


J’embauche…

Cet appel fut lancé autrefois (1981), à Lourdes, par le cardinal de Paris, devant une foule de jeunes. Cela eut un effet bœuf ! Pourquoi oser parler de vocations en termes d’emplois ? Mais le cardinal était finaud et bon théologien. Il savait que c’est Dieu qui appelle. La moisson est abondante et les ouvriers peu nombreux. Priez le Père d’envoyer des ouvriers pour la moisson. Oui, il faut prier ardemment le Père : c’est par sa grâce que se lèvera, s’il le désire, une génération nouvelle d’ouvriers apostoliques.


Si le tonitruant : « j’embauche ! » me revient à l’esprit, en ce dimanche de prière pour les vocations, c’est parce qu’il est vrai aussi. Le charisme de prêtre diocésain, reçu à l’ordination, est donné par Dieu en vue d’une mission qui n’a rien de flou. Une mission concrète, cadrée, sur un territoire donné, en faveur d’un peuple précis. Une mission qui vaut et qui permet qu’on y consacre ses talents et ses dons.

Aussi, ma prière au Seigneur est claire : le diocèse d’Amiens a besoin de prêtres, et les conditions pour y servir sont bonnes. C’est une belle Église locale dans laquelle des communautés chrétiennes ont soif de sacrements. C’est un département où plus de 500 000 personnes sont à rencontrer au nom de Jésus.


Merci aux prêtres coréens, africains, anglais, et d’autres diocèses français qui nous ont rejoints. Merci aux lazaristes, à la communauté Saint Martin, aux Salvatoriens, aux moines de Croixrault qui déploient chez nous leurs charismes. Ils viennent d’ailleurs. Ils font bien et nous font du bien ! Mais que germent et grandissent aussi des vocations sacerdotales de chez nous, fils de nos familles et paroisses, soutenues et encouragées, par ces mêmes familles et paroisses ! Cesser de prier pour les vocations est paresse spirituelle : croire au feu de l’Évangile, c’est vouloir que des jeunes s’y consacrent, prier pour cela, et les soutenir une fois ordonnés. Ne vous lassez jamais de le faire !

Il en va de même pour les multiples charismes de l’arbre de la vie consacrée, sans parler du mariage chrétien découvert comme une sainte vocation missionnaire, et aussi du diaconat. Toute personne est habitée par un désir profond de s’engager dans la fidélité, un désir de donner corps à une vocation voulue et inspirée par Dieu. L’Esprit est donné à chacun personnellement, pour la mission de l’Église. Que chaque jour de l’année soit un jour de prière et d’écho de l’appel de Dieu, pour des vocations saintes, adaptées aux attentes missionnaires de ce temps. Je compte sur vous ! Moi, aussi, j’embauche…


Mgr Le Stang



Kommentare


bottom of page