top of page

L’Avent et Saint Jean-Baptiste:Je ne suis pas digne!.



Nous continuons de suivre Saint Jean Baptiste comme figure centrale de cet Avent. Ce dimanche, nous le voyons en train de préparer la venue du Seigneur, tout en prononçant une phrase remarquable : « je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales ».

Cette phrase n’est pas de la fausse humilité mais un acte de foi en l’Incarnation : Jésus est vraiment Dieu fait homme. Jean Baptiste n’est donc effectivement pas digne de quoi que ce soit, puisqu’il n’est qu’un homme. De même que nous, nous ne sommes pas dignes de recevoir le Christ à la messe.


Pourtant, le Seigneur a choisi Jean Baptiste comme Précurseur, Il a choisi de se manifester aux hommes dans son Incarnation et Il a choisi de se donner dans l’Eucharistie.


C’est Lui qui comble, par amour, l’abîme qu’il y a entre Dieu et les hommes, entre le Créateur et les créatures. Jean Baptiste peut donc nous aider à approcher de Noël avec ce cœur pauvre, qui est aussi celui des bergers devant la crèche. Ce cœur qui est dans l’action de grâce et l’émerveillement devant l’abaissement du Verbe incarné, venu partager notre condition humaine pour nous sauver

Pierre- Augustin

Komentáře


bottom of page