top of page

" Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous »


Au moment de l’Ascension du Seigneur au Ciel, trois promesses ont été faites aux Apôtres :

  1. « Je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28,20)

  2. « Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. » (Ac 1,11)

  3. « Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous » (Ac 1,8)

Le Seigneur ne nous abandonne pas en rejoignant la droite du Père, il se rend au contraire accessible à tous et en tout lieu. Nul besoin d’aller en Galilée pour nous mettre en Sa présence. Là où deux ou trois sont rassemblés en Son Nom, Il est là au milieu d’eux. Là où l’eucharistie est célébrée, Il est là, réellement. Là où le Saint-Esprit est reçu, Il est là aussi puisque les trois personnes de la Sainte Trinité sont indissociablement unies. Le d on du Saint-Esprit nous fait entrer dans la vie surnaturelle, dans la présence de Dieu.

Si le Seigneur a annoncé à l’avance la venue de l’Esprit-Saint alors qu’il aurait pu l’envoyer immédiatement, c’est très certainement pour assumer et accomplir la Pentecôte juive mais c’est aussi pour nous enseigner que le Saint-Esprit est toujours à attendre, à désirer et à demander.

Au cœur de la neuvaine préparatoire à la Pentecôte, raffermissons notre soif de l’Esprit-Saint, implorons-le instamment de nous guider vers la Vérité tout entière et d’embraser nos cœurs de son amour ardent. Le Saint-Esprit désiré, demandé et reçu fera de nous les témoins dont notre époque a besoin ! « O Esprit-Saint, Ȃme de mon âme, je Vous adore ! Eclairez-moi, guidez-moi, fortifiez-moi, consolez-moi. Dîtes-moi ce que je dois faire, donnez-moi Vos ordres. Je Vous promets de me soumettre à tout ce que Vous désirez de moi et d’accepter tout ce que Vous permettrez qu’il m’arrive. Faites-moi seulement connaître Votre volonté. Amen » Cardinal Mercier (1851-1926)

Don Antoine




Comments


bottom of page